Granby on change l’heureTemps de lecture 2 min

Fin de semaine du 6-7 nov en Estrie

On avait hâte de repartir. Pas de van la semaine dernière. On voulait refaire quelque chose de connu, donc, parc de la Yamaska, et centre Boivin.

Ça commence bien, il est à peine 9h et on décolle. Nous n’avions pas connu le froid encore, sur la route, avec Dechinta. Ben trop content de partir, on a une alarme de pression des pneus basse. On reviens à la maison. On commence à vérifier la pression en arrière, batard, c’est 80 livres. Mon appareil se limite à 60. Merde. En avant, on est à 55 au lieu de 65. Je gonfle les pneus à 60. Un tout petit gonfleur, le pauvre. Ça ne change rien à l’alarme, je lis, je ne sais pas si lequel des pneus, ou encore si c’est le capteur. On part pareil.

Premier arrêt, le parc. Il fait 23 dans le van, pour 4 dehors. On est bien. On va se taper 10 km. On revient, perdu 10 degrés. On chauffe, et cuisine grilled cheese. Pourquoi payer une fortune en rond à induction et four, si on mange des, des, des…. Soupir.

On doit partir à notre autre spot. 10 minutes de route, on est seul. Beaucoup de visiteur au centre d’interprétation, mais un seul van, nous. C’est calme, à part un vieux monsieur qui cène. On ne sait pas ce qu’il fait la. Je monte sur la terrasse pour voir s’il y a un problème avec la Maxfan, non. Elle ouvre  normalement, je m’inquiétais.

Il y a des chevreuils de l’autre côté de la rue. J’aimerais être encore plus en foret. 

Le souper, un peu plus gastronomique, pâtes fraîches. On apprend le fonctionnement des ronds. Ça va plus haut que 5, l’eau chauffe rapidement, mais si tu veux faire bouillir de l’eau pour les pâtes, monte ça à plus que 5. Juste de pâtes et sauce, pas de pain. Faut gérer l’électricité, pas tout en même temps.

Un bon Papa figos, et on est déjà prêt pour la vaisselle. En fait, c’est ma job, je le sais.

On a presque écoulé l’eau potable. On fait attention. La pompe s’énerve, pas d’eau, en fait pas jusqu’au fond. Sur 18 litres, il en reste environ 3. Une chance, j’avais mis de l’eau dans la machine à café. Un café qui vient à point.

Dodo Time, il fait 22, il va faire -2 cette nuit. On veut bien dormir, on arrête le chauffage. Vers 1h, fait froid. Il fait 11, pas le choix, je pars le chauffage. Honnêtement, j’aurais du le démarrer pour 2 heures, pas pour la nuit. Merde. Ça n’arrête JAMAIS un Webasto.

Lendemain matin, on se lève à 630. Avant le levé du soleil, c’est beau. On est chanceux, on a changé l’heure, étant levé tôt. Ça nous avantage. On va marcher avant le déjeuner. C’est superbe dehors, il y a peu de gens, (4) les autres dorment… On voit canards, outardes quelques coups de feu, mésanges et plein d’écureuils roux pas peureux.

C’est drôle, on réalise qu’en van on a une nouvelle réalité. On cherche les stationnements et des toilettes. Elles ouvrent à 9:00 ce matin. Faut se retenir.

Vient le déjeuner, premier café, et les toilettes. Second cup (pas le resto, mais le je le fais) et on relaxe. Blog, lecture vaisselle, musique et arbre à miroirs. C’est notre matin.

Laissez un commentaire