Impressions et bilan après plus de 3 semaines à Terre-Neuve Temps de lecture 2 min

Nous laissons derrière nous la côte ouest de l’île et toutes ses splendeurs pour découvrir le centre et ses innombrables petites baies. Plusieurs résidents nous ont dit que la partie ouest est la plus belle…On verra bien si tel est le cas! 

Ce que nous remarquons assez rapidement c’est que les villes et villages sont plus nombreux et plus peuplés. Il y a des terres agricoles et le climat semble plus clément. Terre-neuve, par sa géographie, est comme une main. Pour visiter chaque « doigt » nous devons remonter vers le nord et retrouver des conditions plus arctiques. Ces extrémités méritent d’être vraiment explorées. Nous avons découvert de mignons petits villages. À ma grande surprise, on a même vu une exploitation de moules. Elles sont beaucoup plus charnues et ont un goût plus prononcé. 

Le côté artiste est plus présent. On voit des abris-bus colorés et décorés avec soin. Des ruches aux milles et une couleurs. Même certains sentiers sont agrémentés d’une touche artistique et même poétique. Et tout ces parcours sont toujours sans frais! C’est beau de voir la promotion du plein air en toute simplicité. 

Nous visitons plusieurs microbrasseries dans cette région à notre grand bonheur. Il y a près d’une trentaine d’entre elles à Terre-neuve. Nous comptons bien en visiter quelques unes durant notre voyage. 

La démographie de la province est d’environ 500 000 personnes. Concernant le recyclage c’est plutôt décevant. A part les canettes, bouteilles de bières et de plastiques; rien d’autre ne semble être recyclé. Un résident nous disait qu’il trouvait ça terrible. En même temps on comprend bien qu’avec un si grand territoire et si peu de population, les enjeux ne sont pas les mêmes qu’au Québec. On voit quand même très peu de déchets sur les routes (sauf les fameux verres de café Tim Horton!). 

La vedette de cette partie centrale est sans contredit les icebergs. Ces géants de glace nous en mettent plein la vue! On ne se lasse pas de les regarder. Leurs formes et leurs couleurs sont fantastiques. Les voir défiler dans les baies nous impressionne. 

Les côtes escarpées du littoral sont tout simplement sublimes. Le relief est étonnant et les vagues de l’océan Atlantique qui s’y fracassent sont monstrueuses. On devine la force des éléments en admirant ce spectacle. Je me régale devant ma belle « télévision » naturelle! J’ai hâte d’y apercevoir mes premières baleines sauter. Ça ne saura tarder; le capelan est arrivé!

Laissez un commentaire