Impressions et petit bilan de la deuxième semaine à Terre-Neuve Temps de lecture 2 min

Cette semaine on monte vers le nord. La rudesse du climat, la géologie arctique sont de plus en plus présents. Ici c’est le paradis des caribous, des orignaux, du lichens, de l’épinette noire et du vent! On commence à réaliser combien il faut de résilience pour habiter et vivre en ces lieux. 

Les routes sont plutôt belles et on doit parfois faire quelques slaloms pour éviter les trous, mais ce n’est pas coutumes. Tout au long de l’autoroute on remarque qu’il semble y avoir de petites parcelles de terrains qui sont défrichées; bizarre! On apprendra plus tard que ce sont vraiment de petits jardins que les habitants cultivent. Pourtant on ne voit pas de maisons près de ceux-ci. L’explication est simple. Les terres près de l’océan il n’y en a pas; c’est du roc! Alors que sur le bord de l’autoroute le terrain est plutôt fertile. Donc si tu veux un petit lopin de terre, tu vas sur l’autoroute et tu te choisis un endroit et tu poses des piquets, une petite clôture et voilà tu en es propriétaire! Un genre de jardin communautaire. Tu te croises les doigts en espérant que ça pousse! Qu’est-ce qu’ils sèment, je ne le sais pas. 

Il y a aussi beaucoup de bois coupé le long du chemin. Bien empilé ou non; mais il y en a en grande quantité. On apprendra que c’est la même chose que pour les jardins. 

On commence à palper le pouls de la réalité terre-neuvienne. Ce sont des gens qui ont le cœur sur la main. L’entraide et la solidarité communautaire est presqu’une nécessité pour vivre en ces lieux. 

On visite des musées, des sites historiques, des parcs géologiques. On apprend encore et encore sur l’histoire, les arts, les autochtones et les personnalités marquantes d’ici. On est fasciné par tout. 

On voit nos premiers icebergs. On est ébahi par leur prestance et leur grandeur. C’est impressionnant de voir ce grand défilé de glace. On est ému d’assister à ce beau spectacle que la nature nous offre. 

Encore une fois, ce qui nous touche le plus c’est l’ouverture et la générosité des gens. La chaleur humaine est très présente. Ça compense largement pour les températures froides et les vents de fou sous ces latitudes!

4 comments

  1. Vos péripéties de voyage sont très intéressantes à suivre, bonne route et soyez
    prudent.
    Richard

  2. Vous n’avez pas fini d’en apprendre sur cette province, le peuple qui l’habite et tout ce qui va avec (météo, approvisionnement, faune…). Merci de partager.

Laissez un commentaire