La remise en questionTemps de lecture 2 min

Bonne nuit de sommeil, mais évidemment, la valse des camions dans le terrain de camping a débuté près de 7 heures.  Oui étions le premier près de l’entrée, c’était inévitable. Mais je me suis rendormi. Louise a lu. Dommage, j’ai raté le levé du soleil.

Au réveil on est allé sur la plage. C’est un endroit de prédilection pour les oiseaux migrateurs, qui affluent de la fin juillet à la mi-août. On est le 15, ai-je besoin d’en dire plus. Ben non han. Aucune photo de moineau, mais belle marche sur la plage, et Louise qui continue à me narguer avec ses photos.

Après la bouffe, on part. Bien sûr après le remplissage, la vidange et le rangement. Direction Mahone Bay. Encore des chemins étroits.

On fait deux arrêts, centre d’observation de Grand Pré et un vignoble Lightfoot et qqchose. Quand même, 80 acres de terrain et 4 acres de vignes. C’était très gros, et très beau. Achat de 3 bouteilles.

On se dirige vers Mahone Bay. La route est plate, sinueuse, longue. On arrive de l’autre côté de la Nouvelle-Écosse. On voit la mer, ça sent le varech, on est heureux. Louise a déniché un café. On se dirige vers cet endroit.

Arrivés à Mahone, on cherche de la place pour se stationner. Ben, fuck all, rien, nada. On est trop fuckin gros. Je n’aime pas ça. Ce n’est pas notre style de vacances. On doit oublier le village. C’est trop beau, c’est dommage. Pas grave, Lunenburg n’est pas loin. Et la, on a un spot, en ville.

C’est bien, je cherche mon spot, ben il est pris. Finalement on me donne un autre endroit. On s’installe, aucun service, et on part à la marche. Pas de chien, on veut aller au resto.

On va au resto du musée, très très bon, la bière wow (dirty Blonde), le repas de Louise, ok, mais le mien…. succulent. Aiglefin fourré au homard et crabe. Imaginez… on en a gardé pour le manger en lunch.

Ensuite, marche dans la ville. C’est tellement beau, tout est beau. Pas pour rien que ça aussi c’est patrimoine UNESCO. Les maisons sont toutes belles. Ils ont gardé le cachet.

Retour au camping. Remise en question. On ne peut pas continuer de rien faire, et ne faire que du km. On n’est pas des Chinois qui font de Niagara aux baleines de Tadoussac. On veut profiter de nos vacances et non du prix de l’essence. On regarde ce qu’on voulait faire, et le nombre de jours. Ça ne fait pas de sens. Pour les gens qui aiment rouler, pour qui voir la route est plus importante que de découvrir un village, c’est génial.  Pour nous qui aimons profiter des endroits, pas fort.

Je ne dis pas que c’est nul, au contraire. Faut juste se limiter, rouler moins longtemps, en voir moins, et en profiter.

On va couper… Cabot Trail… Ben oui…

Et à partir de maintenant, on visite en remontant, doucement.

Horaire prévu

  • Vendredi : Route des phares et Peggy’s Cove
  • Samedi : La Martinique
  • Dimanche : ?
  • Lundi : ?
  • Mardi : ?
  • Mercredi : ?
  • Jeudi : Shediac
  • Vendredi : 555 km Kamouraska
  • Samedi : 373 km Maison

Laissez un commentaire