Le gouffreTemps de lecture 2 min

Quelle bonne nuit. Pour les intéressés, chauffage électrique seulement, avec -20. Nous avons obtenu un 17 dans la van, au moment le plus froid. C’est excellent.

Pour la nuit, nous étions 9 vans à dormir. Une personne du camping me disait que c’était leur première année d’hiver, je crois bien qu’ils sont ravis du résultat.

Au moment du levé du jour, on pouvait voir notre voisin, qui est parti assez tôt.

Aujourd’hui on s’était promis de faire le sentier du gouffre. ça va jusqu’au village. On verra. Hier, nous avons eu un aperçu des sentiers. Les plus pratiqués et les moins pratiqués. Consensus, on met nos raquettes.

On part donc, raquettes et caméra, on va jusqu’à la 138. C’est notre but. On ne veut pas traverser. Ça se nomme le sentier du gouffre.

C’est beau, mais tellement beau. Comme je disais, c’est toujours beau. On s’émerveille facilement. Ou bien, c’est tous simplement merveilleux. Lors de la ballade, on parlait de Sutton. Cet endroit était magique. Mais depuis que nous ne sommes plus à Sutton, on trouve plein d’endroit sublimes.

Sutton n’est tout simplement maintenant qu’une destination. Nous l’adorons toujours, mais il y a plein d’autres choses à voir.

Nous nous sommes rendus jusqu’au champ avant la 138. Et on revient. 9.4km, pour 3h 20min. Deux bonnes remontées et aussi deux bonnes descentes.

De retour, un petit détail, on a fait un échange de foyer. À voir sur les photos. Ensuite, on bouffe et on repart. Ben oui. Pourquoi s’arrêter han? On va à la fromagerie «Laiterie de Charlevoix».  Ils sont froids, pas aussi invitant que ce qu’on lit sur Google. Mais ce sera sûrement bon.

On revient, et là, c’est le temps de la sieste. On est tombé. il était près de 15h, et on s’est réveillé à 16h. C’est donc le temps de l’apéro. Non, pas aujourd’hui. C’est le temps du café et du traditionnel «j’essaie de faire un feu». On acquiert de l’expérience. Premièrement, le café on le fait AVANT le feu, sinon, il est trop chaud, et on prépare le bois pendant que le café refroidit un peu. Les tasses thermos offertes pas les beaux parents, elles sont, sans équivoque, excellentes. La dernière fois, nous nous sommes brulés la langue. Pas cette fois.

Donc, beau feu. On persiste et signe sur le fait que le bois acheté en novembre, était mouillé. En février il est toujours plein d’eau., Une chance qu’on a du bon bois sec pour accompagner. Lorsque nous sommes assez gelés, on retourne à l’intérieur pour un merveilleux repas, et un bon film. Mais là, un oups. L’internet n’est pas fameux. Pas de Netflix ni d’IPTV. On se lèche la patte, on doit se parler LOL…

Je dis que j’ai deux films sur mon ordi, Louise est d’accord d’écouter un bon western mais je me suis trompé. J’ai «le voyage au centre de la terre». Un de mes films favoris. Je regarde Louise, quelques minutes plus tard, elle a les yeux fermés. On arrête le film. Blog et lecture time.

Même pas 22h et elle dort déjà. bon, j’y vais moi aussi alors…

 

 

 

3 comments

Laissez un commentaire