On débute notre retour, arrêt à RobervalTemps de lecture 2 min

Ça fait plus de 2 semaines que nous sommes partis, on doit revenir pour deux activités Vanlife importante au début de septembre. On a eu des coups de coeur en montant, et même si nous ne roulons pas plus d’une heure par jour, on a du faire des choix. On verra où ça nous mène. Une chose qui est certaine, changement de route. Nous ne prenons plus le chemin de La Tuque pour le retour. On a besoin d’odeur de la mer.

Dimanche à rien faire

Hier, il a plu. Le lavage était fait, le camping se vide, et on reste penaud. C’est très tranquille. Il y a même personne sur la route.

 

Nuit

La nuit dernière, soit de dimanche à lundi, a été infernale. On n’a pas eu de moto, de party, mais, comme je disais la route qui passe derrière le camping, c’est la route de Chibougamau. Donc, les camions roulaient toute la nuit pour se rendre en Abitibi, et y être pour le matin. Pu jamais ce camping. Une vraie arnaque.

Le départ

On doit faire la vidange, faire le plein d’eau potable dans les 2 réservoirs, et tant qu’à y être, faire un beau lavage du camion, parce que depuis la route à la SEPAQ, il est très sale. C’est un peu normal dans les chemins de terre, avec de la pluie. On y va. Premier stop, une fromagerie. C’est ben simple, on a toujours besoin de fromage et de bière. 

Ferme 3J – Fromagerie au Pays-Des-Bleuets

Louise a acheté un guide des fromageries au Québec lors d’une conférence sur les fromages en grains (oui oui). Et quoi de mieux qu’un bon fromage en grains avec un bière (je sais, des chips c’est mieux). Dans son guide elle parle de cette fromagerie à St-Prime. C’est juste à côté, on y va.

La proprio est à la caisse. Une vraie passionnée. Elle explique TOUT, elle nous montre tous ses produits, et ceux des gens locaux avec lesquels ils participent. Elle est tellement passionnée, que tu as envie de tout acheter. Louise achète plein de produits locaux, et la dame nous invite à faire un petit parcours sur leur terrain. 

C’est chouette. Animaux, explications, plantes médicinales, tout y passe. Ils sont totalement autonomes, et les vaches sont libres. Elles vont à la traite quand elles le veulent, traite robotisée, car il y a de la bouffe en récompense. Elles font la queue pour la traite. Trop drôle.

On doit retourner à l’intérieur. Elle a acheté tout sauf l’essentiel, le fromage en grains.

Roberval

On retourne, pour cette fois, passer la nuit à Roberval. C’est toujours aussi beau. En prime, il n’y a pas de trains routiers (autobus trainant leur auto ou suv). Ce sont de plus petit véhicules. Il doivent déjà être sur la route du Texas.

On se stationne près du jeu de pétanque, loin de la circulation. Ça tombe bien, il y a des gens qui viennent jouer, dont des pros, qui participent à des tournois. Ils se pratiquent à tasser les boules des autres. Ils font mouche presque tout le temps, environ à 95%. C’est impressionnant.

Un petit lunch sur le bord de la plage (fromage et bière) est toujours le fun.

Vient ensuite la sieste (après la bière), et souper à la truite en papillote (comme on faisait sur notre voilier) prépare bien la soirée. Soirée de concours de photos de coucher de soleil sur le bord de la plage.

Honnêtement, Louise gagne souvent, elle est bonne la mosus…

Demain, on va au Trou de la Fée. Tout le monde nous le recommande.

Ciao

Laissez un commentaire