Premier voyage avec notre fourgon aménagéTemps de lecture 2 min

Ça y est, on part. On va aller à Sutton pour notre première nuit. On connaît bien, on connaît les spots, nous ne serons pas mal pris si on a un pépin.

La préparation le matin est lente, on dirait qu’on a jamais fait ça. Pourtant, Louise a mis des choses dans Dechinta hier.

Une heure plus tard, on part, avec la machine à café, bien sûr.

Le but de ce premier voyage, voir ce qui manque, ce qui ne va pas.

Pour la route tout va bien. Arrivés à destination, première chose inhabituelle, faut être de niveau. On fait le tour du stationnement, avec le téléphone par terre pour être de niveau. Juste imaginer un chien qui se cherche dans son lit. Ben on avait l’air de ça.

On trouve le spot, on s’installe. En fait il n’y a rien à faire, on est stationné. 

Premier repas chaud. Beaucoup de première fois… on démarre l’onduleur pour faire fonctionner les ronds à induction et le petit four. Wow, ça chauffe vite l’induction. Louise aime la batterie de cuisine. Et le four, sans aucune lecture, ultra intuitif.

Repas chaud très rapide, et batteries moins de 3% utilisé. C’est super cool.

On va en randonnée, évidemment, et on revient au van. Je regarde mes messages sur FB et notre ancien voisin de Sutton, ben il,est à Sutton, comme nous. C’est donc cool, on l’invite pour un bon petit vin, un peu trop froid, mais c’est ça la VanLife. Rien n’est parfait, mais tout est formidable.

Un peu plus tard, on s’endort et on a un peu froid. Donc, quoi de mieux qu’un café pour se réchauffer. Mon premier rôle de Barista. Un peu désorganisé, manque de place, mal placé, mais quel bon café. On voyage en princesse. Une machine à café espresso, pour faire des lattés. On va oublier la simplicité volontaire ici….. IL EST TROP BON…… mais attention, ça tire 30 ampères cette bibitte là. Mais c’est rapide, on a perdu 2% de batteries. On va bien dormir pareil. 

On sieste, mais j’ai froid. Il fait trois à l’extérieur, 16 dans le van. Le problème vient de toutes les fenêtres. On regarde la météo, il va faire moins 2. Oups. J’ai demandé à VanLife de ne pas hiverniser, mais là s’il reste de l’eau dans les coudes, ou ailleurs à l’extérieur, ça va geler.

Louise s’affaire à préparer les isolations de fenêtres, moi, j’en installe.

Ensuite je vais enlever les plugs pour les drains de liquide. Une chance, le drain de la douche était plein et même chose pour l’évier.

On crinque le chauffage, méchante différence avec l’isolation des fenêtres, good move.

Le souper bientôt. Je voulais travailler, mais on est tellement excité, pas de bon sens. J’ai 60 ans, j’en ai vu en masse, mais rien à faire, on capote trop.

Laissez un commentaire