PUB pour VanLife MTLTemps de lecture 5 min

Hier fut une expérience inoubliable.

Il y a quelques semaines, nous avons été invités à participer, à titre de figurants, à la promotion des vans de VanLife. Ben c’était aujourd’hui.

Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Véronique, la coordonnatrice chez VanLife, nous a donné une idée de vêtements à apporter, mais c’est tout. On veut être certain qu’on est bien préparé, on apporte presque tous les vêtements qui devraient « fitter » avec la pub.

Levé tôt, on arrive au camping Le Havre des Iles, qui est une place superbe en passant. On veut y retourner. On fait la rencontre de Véronique, et ensuite de Thierry le photographe. Oh, c’est un photo shoot. Ben non, c’est juste le matin.

Il nous raconte le scénario. Je dois faire un café et le petit déjeuné à mon épouse. Ben là, c’est dans mes cordes, la seule que j’ai, soit dit en passant, parce que Mr Whitetown n’est pas une corde à mon arc, dans mon livre à moi.

On attend qu’il vienne nous dire quoi porter. Trop drôle, il a acheté des trucs, que j’adore. J’ai pensé à les acheter, mais non. Finalement, je me mets en jeans, mais avec sa chemise. Pas de gougounes, ça fait trop pied de Hobbit. Faut que ce soit chic.

Lifestyle Photoshoot avec Thierry pour la van Raven

Ça commence avec Louise qui lit en arrière sur un iPad

Louise qui fait le lit

Café, ça tombe bien, en plus j’utilise notre café, nos accessoires. La seule différence, les « ronds » sont au diésel, et non induction. C’est plus long, mais ça fonctionne. L’importance dans le shoot, le versage du lait, et du café. Je me suis repris 4 fois. En fait il m’a fait reprendre, pour avoir un meilleur point de vue

Un peu de lecture d’un livre assis sur les bancs.

Dans le lit, moi qui passe la douche à Louise, sans eau, pour laver le vélo.

Petit déjeuner avec croissants et framboises et bananes. J’ai mangé des framboises. On était crampé, parce que les framboises, ce n’est pas mon fort. Le café étant fini, c’était de l’eau dans nos tasses. De l’eau de rinçage. Dégueulasse…

Lunch time, c’est la pause.

On se change, plus chaud, donc plus aéré, avec une autre belle chemise du photographe.

Yvon à la lecture d’un livre, avec commentaires à Louise

Louise à la lecture d’un livre couverture, avec Yvon qui fait le lit, et lance un coussin à Louise.

Placement de produits, la bière Vagabond. Je dois décapsuler, verser et faire de la mousse. On reprend, il faut caler la bière. Elle se nomme Soleil Levant, elle est bonne, trop bonne. On ne peut pas la jeter, on la boit. C’est là que ça commence à se corser. On recommence, pas assez de broue. On ouvre une autre canette. Et c’est le même scénario… 2 bières en 15 minutes, il fait chaud… On nous offre de mettre de l’eau à la place, on refuse catégoriquement.

Ensuite, Apéro entre amis, broue bière, on boit encore. En passant, nous avons connu Jean-Roch et Louise lors de cette journée, ils sont charmants. On aspire à leur ressembler dans 10 ans. C’est fou ce que nous avons en commun. Je crois que cette partie du shooting a été facile pour Thierry, aucune mise en scène. Que du réél.

La durée, à part notre demi-heure de lunch, près de 4 heures.

Vidéo sportif avec Raphael

On part avec Dechinta, on change d’endroit.

On doit s’habiller plus sportif. Le scénario est le suivant : On fait du vélo, au retour on prend l’apéro, on lit.

Je vais voir le sentier, je ramasse des branches, à plusieurs on tasse un arbre tombé. Le sentier sera plus long.

On commence par apporter les vélos à la Van. Première séquence, je dois sortir mon vélo de la Raven, et assembler la roue. Louise est déjà habillée, vélo prêt elle vient m’aider. Reprise, le frein à la mauvaise place. Trop drôle.

Je dois mettre mes gants, et casque, facile, et prendre le vélo et partir. On part les deux ensembles. Fait cocasse, les portes ne sont pas fermées, on vole donc la van. On recommence la scène, mais il faut fermer les portes.

Une fois habillé, je pars avec le vélo et Louise doit fermer les portes. On oublie le tiroir à vélo. On recommence. Après 3 shots, c’est bon.

Il faut ensuite monter la côte. One take, ce n’est pas important. Juste une note importante, nous sommes encore solidement sur les effets de l’alcool.

On doit maintenant descendre la côte. Jeffey nous filme, il a failli se la petter, il filmait en marchant à reculons. Pas assez vite, j’ai mis le pied à terre, on recommence. On remonte, et redescend, un peu mieux, mais coupé la tête, j’ai failli faire tomber Louise, j’ai accroché son pneu. On y va encore, c’est bon, mais ce n’est pas tout, Raphael veut maintenant des shots de drone. On remonte, il nous filme en montant. C’est peut-être bon. On y va une fois, deux fois, il court, c’est bon.

Faut ensuite filmer notre arrivée, c’est simple, on arrive d’en arrière de la van. 3 takes. Je coupe ça bien trop raide. Je dois faire un high 5, et jaser un peu. Yes… done.

C’est l’heure de l’apéro. On doit s’habiller chaudement. C’est vraiment le fun, Nicolas stage nos vélos, et il part un feu. Jeffrey cuisine des Nachos. On se change. C’est le gossage dans le feu, et la demande à l’aubergiste. L’ouverture de la bouteille de vin. Faut que ce soit de la bonne main, il ne faut pas passer devant Louise, faut voir…. 3 takes. Le papier de la bouteille était coupé à la première prise, fallait que je le cache pour les autres. On se met maintenant à verser et à boire du vin. Version drone aussi. C’est vraiment le fun. Mais on continue dans l’alcool. On refuse toujours les accessoires non réels (l’eau). Pendant que le drone est au-dessus de nous, on commence à sentir les nachos (le drone nous amène l’odeur). Jeffrey, le cinéaste cuistot, a déjà travaillé dans un resto, ça sent bon en ta.

Prochaine scène, Louise sort les nachos, et on en mange. On va chercher des planches de bois, il n’y en a pas dans le van. On place les verres de vins, et elle arrive avec le plat. Très difficile d’y résister, mais on doit. 2 ou 3 prises, et on se rue dans les nachos.

On passe à la dernière scène, la lecture. Celle-là est drôle, pas la shoot, mais la shot. Dans la Raven, il n’y a pas de marche pour monter dans le lit. Louise ne peut pas monter, elle est trop petite. Je dois l’aider et la pousser, on rit. On fait la lecture, moi sur mon Pad, et Louise un livre sur le Yukon. J’essaie de mettre de la musique ça ne marche pas. Surement une prise naturelle, je gosse, pis ça ne marche pas.

I’TS A WRAP… Mais bien sûr, il ne reste plus de nachos. Les gars les ont mangés. Trop drôle, on s’y attendait.

La durée, près de 3 heures.

On retourne se changer, ranger les vélos. Go, il y a des prises de vue de drone. On devait retourner à la Raven, dans l’autre stationnement, mais à la place, on doit tous allumer nos feux. On s’exécute. Ce n’est pas long, mais il commence déjà à être tard.

Mais quelle journée.

On termine ça en beauté, on jase avec Jean-Roch et Louise, on a failli rater le souper. Tsé, quand tu es en bonne compagnie.

Bien heureux d’avoir rencontré une superbe équipe, Véronique, Thierry, Mitch, Raphael, Nicolas Jeffrey, David le proprio, les autres qui formaient cette équipe, qui agissaient dans l’ombre, mais faisait en sorte que tout était parfait.

Sans oublier, Jean-Roch et Louise, qui semble être le miroir de nous dans 10 ans. De David dire que nous sommes rendus trop amis, à la blague, parce que nous étions toujours ensemble. Ce matin encore, avant le départ de Louise et JR, on riait à en pleurer. On s’en promet d’autres comme celle-là.

Finalement, nous avons agi à titre d’acteurs principaux et non pas des figurants. Ok, on ne parle pas, mais ouf, c’est gênant en ta, surtout lorsque nous pensions être tout simplement des accessoires, aux vrais comédiens…

On a maintenant tellement hâte de voir le produit final. J’ajouterai des photos éventuellement dans un autre article.

En passant, ce matin, j’ai eu une augmentation de responsabilité dans mon rôle. En plus d’être Mr. Whitetown, je suis aussi Bussboy. Notre petit nouveau « plat à débarras/évier/planche à découper », me va comme un gant. J’accepte ce rôle.

En passant, encore, on sait d’où vient le nom du modèle de notre van. C’est le modèle Nohr, en l’honneur du petit garçon à David, que voir sur la toute dernière photo.

Quelle belle vie….

2 comments

  1. Honnêtement, on ne s’attendait pas à en faire autant. Ce fut vraiment le fun. Maintenant Gigi, on doit s’inscrire à l’UDA? Tu vas nous caster?

Laissez un commentaire