Les petit trucs en vanTemps de lecture 17 min

Fort d’une expérience en milieu restreint (on a eu un voilier durant plus d’une quinzaine d’années et maintenant en van depuis près de deux ans) on vous partage de petits trucs que nous avons adoptés. On sait bien qu’un petit espace peut devenir vite un vrai capharnaüm si on n’est pas bien organisé, et si on ne se ramasse pas! Alors voici quelques-unes de nos astuces.

CÔTÉ CUISINE 

Pas trop de bruit SVP !

Notre van Nohr (VanlifeMTL modèle Nohr) est silencieuse. Lorsqu’on roule en van, on ne veut pas entendre les bruits de vaisselles qui bougent ou les pots qui cognent. Les couinements deviennent vite insupportables. On veut juste entendre les bruits qui seraient susceptibles de signaler un problème mécanique. C’est pourquoi on porte une réelle attention à tous ces détails. 

Pour l’armoire dédiée aux ingrédients secs nous utilisons des pots en verre. Afin qu’ils ne s’entrechoquent pas les uns les autres, on les entoure d’élastiques (les fameux élastiques qu’on ne sait jamais quoi faire avec et qui viennent avec les brocolis, les asperges, etc.) et le tour est joué! Pas de bruit, pas de bris et c’est du pur recyclage! Beau, bon, pas cher comme on dit. 

Dans ce même espace on y range les livres de recettes et autres ingrédients secs.

Chaque chose à sa place

Pour bien s’y retrouver dans un si petit endroit, un des trucs de base est de compartimenter chaque espace. La deuxième armoire est dédiée aux barista et sommelier. 

Nous mettons tout pour le café dans un panier en tissus. Pour les bouteilles de vin on les insère dans des bas de laine ainsi elles ne s’entrechoquent pas. Des bas à doubles usages! 

La bière et l’alcool sont rangés à un autre endroit.

Le secret des épices

En van, on veut bien manger c’est certain  ! 😉 Louise cuisine des choses simples, mais les saveurs sont toujours au rendez-vous. Une dizaine d’épices essentielles suffisent. On fait, non, on doit faire avec. Les recettes seront sélectionnées en fonction de ces épices. On se limite à tout mettre dans un seul petit panier qui sera remisé juste dans le caisson en haut de la plaque de cuisson. De cette façon, les épices sont toujours accessibles rapidement !

Le sujet bouffe, c’est un gros dossier et on y reviendra certainement dans d’autres capsules. Il y a tant à dire là-dessus !

Chaudrons et autres accessoires utiles

Avec des plaques à induction, ça prend une batterie de cuisine adaptée. Il était important qu’on ait le plus d’accessoires possible dans un minimum d’espace. On la voulait compacte et de bonne qualité. Et pas question d’entendre des bruits de casseroles ! On a opté pour une batterie qui s’emboîte et qui forme un seul bloc. Une poêle, deux chaudrons, deux couvercles une poignée, tout ça dans le petit tiroir du bas. Elle répond bien à toutes nos attentes.

Pour combler l’espace dans le tiroir à chaudrons, et aussi à titre de protection anti-bruit, nous utilisons des sacs/pochettes Stasher en silicone. On adore ce produit, car en plus de servir de contenant et de rembourrage, on peut faire chauffer les sacs et leur contenu dans de l’eau chaude. En prime, l’eau chaude (bouillante) utilisée pour réchauffer un restant de riz, peut servir à faire notre vaisselle ! Il faut toujours trouver des moyens pour économiser l’eau, ça va de soi.

Le coup de coeur d’Yvon

Un des coups de cœur d’Yvon, autre que moi bien sûr (on voit bien qui écrit cette section, je laisse le garage à Yvon), c’est un bac en plastique et silicone qui s’aplatit. Il sert à transporter la vaisselle sale et/ou propre et à bac pour nettoyer les légumes. Lorsqu’aplati, le fond du bac peut servir de planche à découper. Bref c’est un bac à tout faire ! On l’appelle le « bussboy », c’est tout dire !

L’ESPACE GOURMET : LE FRIGO

Là on doit vraiment optimiser le tout. C’est un bon défi à relever.

L’espace du congélateur est vraiment limité. On est régulièrement surpris par ce que nous réussissons à y insérer ! Lorsqu’on congèle : sauce à spaghetti, chili, cari ou autres, on utilise des sacs Ziploc de congélation et on congèle le tout de façon à ce que les sacs soient à plat. Ainsi on optimise l’espace dans ce petit congélo.

Nous aimons avoir de l’eau froide en tout temps. Pour nous c’est un must. C’est pourquoi nous utilisons une « vache à eau » qui peut contenir jusqu’à 8 litres et qui s’insère bien sur la tablette du haut. Elle n’est jamais remplie à pleine capacité, mais environ au 2/3 (question de poids et d’espace).

Petit détail à tenir compte avec ces petits réfrigérateurs; la tablette située juste sous le congélateur risque de geler certains aliments (salade, concombre, légumes en général). Alors, pensez-y lors de votre organisation. Il va sans dire, que c’est l’étage parfait pour une bière bien froide par contre.

Autre détail à retenir; ce n’est pas n’importe quel contenant qui va entrer dans la porte du frigo. Alors il faut user d’astuces pour réussir à maximiser ce précieux espace ! J’ai remarqué que les petits pots de yogourt Riviera, pour ne pas les nommer, s’insèrent à merveille dans ces tablettes. Nous, on y met, entre autres, des condiments.

RECYCLAGE, DÉCHETS ET COMPOST

Ouste les mauvaises odeurs !

Dans un van, les mauvaises odeurs n’ont pas leur place !

VanLife MTL a bien compris que les poubelles doivent être volumineuses. C’est le cas, et à tiroir SVP ! Un grand luxe, on vous dirait. Une pour les déchets et une pour le recyclage. Nous avons ajouté le compost. Comment ? Tout simplement en utilisant d’anciens sacs de congélation que nous récupérons pour les utiliser comme contenant pour tout ce qui se composte. Fini les odeurs et les petites mouches à fruits !

Lors de nos voyages, dès que nous voyons des endroits où nous pouvons vider déchets, recyclage et compost, nous en profitons pour nous en départir. Tout comme pour l’essence, l’eau, la vidange des eaux grises et la toilette; dès que l’occasion se présente, on saute dessus! Vaut mieux le faire à ce moment-là que perdre un temps précieux à chercher des endroits pour le faire.

Les fruits oui, mais les insectes non !

Nous utilisons des filets pour les fruits et légumes. Il faut donc aussi s’assurer de ne pas avoir de petites mouches. Un truc tout simple pour ne pas en avoir, mettre des bouchons de liège parmi les fruits. Les insectes n’aiment pas le liège. Donc dans nos filets, on voit des agrumes, des bananes, des poires, des avocats, des tomates et des bouchons, mais pas de mouches!

LES SOINS CORPORELS CHOUCHOUS !

Un tiroir entier est utilisé à cette fin; nos trousses personnelles, shampoings, savons, serviettes, etc. Tout y est. Nos coups de cœur de ce côté-là les voici :

Les serviettes microfibres : elles ne prennent pas de place et elles sèchent le temps de le dire.

Lufa : Louise, pour se savonner, utilise une éponge lufa. Le lufa est l’intérieur d’une courge, qui une fois séchée, donne une merveilleuse éponge. Elle permet d’exfolier en douceur le corps. En plus, elle sèche rapidement et est sans odeur ce qui est un must en van ! Sa durée de vie est de plus d’un an. On peut la composter. L’essayer c’est l’adopter. Un autre usage possible de la lufa, elle peut servir à récurer les chaudrons. Un conseil, acheter la lufa entière, et découper les longueurs désirées.

Les savons : Il faut s’assurer d’utiliser des savons qui sont biodégradables. Il y a plusieurs bonnes marques québécoises qui en font. Ceux que nous avons adoptés c’est The Unscented Company et Oneka.

LE PLUS IMPORTANT : LES VÊTEMENTS !

Dans notre van nous apportons toujours suffisamment de vêtements pour plus de 2 semaines. Ce sont en général des vêtements techniques qui nous permettent de faire nos multiples activités. Pour nous, il est essentiel d’avoir les bons vêtements pour nous permettre d’apprécier la vie extérieure. La laine de mérinos est vraiment notre matière fétiche été comme hiver. En plus ces vêtements ne prennent pratiquement pas de place !

On sait que c’est plus cher, mais leur durée de vie est quand même longue. On retrouve une foule d’avantages à la laine de mérinos, dont ces deux très importants en van : au sec sans sueur, résistant aux odeurs. 

Il y a plusieurs façons de ranger les vêtements. Nous avons choisi de mettre nos vêtements dans des bacs IKEA. Bien pliés (à la Marie Kondo!) et compartimentés, c’est à notre avis, la meilleure option pour bien visualiser nos vêtements. Plusieurs vont opter pour les sacs sous vide, pour en mettre plus, c’est aussi une excellente façon de faire. 

Nous avons chacun un tiroir et un caisson pour ranger le tout. On ne s’est jamais retrouvé à court de vêtements. Oui, il est possible qu’on doive faire une brassée de sous-vêtements, à la main, c’est la vie.

UN ESPACE GARAGE EN VANLIFE C’EST POSSIBLE !

Dans l’espace garage, on doit pouvoir ranger surplus de nourriture et de breuvages ainsi que tout notre matériel de plein air tel que : cannes à pêche, 2 vélos, 2 paddle boards gonflables, tapis de yoga, table extérieure, chaises, BBQ, blocs de nivelage, accessoires électriques, boyaux d’arrosage et de vidange, et tous autres petits articles d’extérieur.

C’est un jeu de Tetris comme on aime l’appeler. Par contre, on y ajoute une touche de difficulté soit celle d’avoir accès à tout, en tout temps, sans devoir sortir du matériel pour accéder à d’autres items.

Comment on y est arrivé? Ce n’est pas sorcier. On vous explique ça.

Les extrusions d’aluminium

Les lits des vans de Vanlife MTL reposent sur des barres d’extrusion d’aluminium, les mêmes utilisées en milieu industriel pour faire des portes, cabinets, périmètres, etc. (les mêmes retrouvées sur le toit aussi, pour les panneaux solaires ainsi que la terrasse). Ce qui permet dont de facilement commander différentes composantes qui s’adapteront à ces barres d’aluminium. 

Dans notre cas, nous avons tout simplement ajouté plusieurs noix « drop-in » avec de petits anneaux que nous avons posés sur les rails du haut. Il suffit de glisser les anneaux dans le rail, et les positionner à l’endroit désiré. On accroche donc tout simplement ce qu’on veut avec des « bungees ». 

Faites attention pour ne pas bloquer les trous d’aération qui sont sous le lit, afin d’éviter la moisissure. Pour s’assurer de ne pas abîmer les extrusions ou les objets accrochés, on y insère des isolants de tuyaux de plomberie. Voilà, tout ce qui est léger se retrouvera donc en hauteur.

Le fabuleux tiroir à vélo

Mais quelle belle option! Je ne m’en passerais plus. Il sert principalement à y mettre les vélos, mais aussi le BBQ, les bottes de marche et plus encore…

Pour sortir les vélos, la seule chose que je dois faire, c’est de mettre le BBQ par terre. Tout le reste peut rester à sa place. Deux supports Thule Low-Rider sont fixés aux rails du tiroir, qui est aussi fabriqué avec des extrusions d’aluminium. Très pratique.

Les coffres de bois

Ils sont très solides, et ils nous permettent de d’entreposer les deux paddle boards, sur le dessus de chaque coffree. On a ajouté des “tapis” de caoutchouc (vendu au mètre dans les quincailleries) sur le dessus des coffres, pour l’adhérence et pour ne pas les abîmer à outrance. Il ne reste qu’à glisser les sacs, et il n’est même pas nécessaire de les attacher, ça ne bouge pas. Rien ne traîne sur les sacs, comme mentionné, le léger est au plafond. Au bout d’un sac, on sépare les blocs de nivellement en 2, ils sont accessibles par l’intérieur. 

Les sacs de rangement Thule

Les derniers indispensables sont les deux sacs de rangement Thule qui se retrouvent sur chacune des portes arrières. Ils sont montés sur des barres d’aluminium, où on accroche aussi les casques de vélo.

Dans les sacs on y retrouve les accessoires de vélos, les boyaux d’arrosage, corde à linge et épingles, et plein de trucs qui remplissent absolument toutes les poches des sacs. 

Notre limitation et la boîte de surplus

Elle se loge entre un sac de paddle board et la porte arrière. Quand elle est pleine, c’est terminé. C’est notre limitation. On sait pertinemment que si on ajoute plus de choses, elles se retrouveront partout, dans chaque trou qu’on trouve, et amèneront leurs lots de désagréments. A-t-on toujours respecté la règle? Non. Mais quand tu dois enlever plein de choses, juste pour sortir un vélo, soit tu te dis que tu oublies le vélo, ou bien tu te dis que c’est fini le bordel. On apprend donc assez vite.

ET MAINTENANT, LE RANGEMENT EN SAISON HIVERNALE

C’est un peu plus facile en hiver, car il n’y a pas de vélos ni de paddle boards.

Nous avons toujours l’option en dessous du lit, pour y ranger les items légers.

En gardant les tapis de protection sur les coffres, on a ajouté un “plancher” flottant, ajouré (1 planche sur 2), permettant d’entreposer des choses entre les coffres au « premier niveau ». C’était un prototype, mais il fait tellement bien le travail, que je ne veux pas le défaire, pour en faire un meilleur. Il se replie complètement au besoin. 

En ajoutant d’autres tapis de protection, sans bloquer l’aération, on évite que tout se promène à l’intérieur. Ainsi, on peut mettre pas mal plus de matériel tel que : les raquettes, les patins, le bois pour les feux, les manteaux plus chauds, une boîte d’articles extérieurs et plus encore. Même s’il semble y avoir beaucoup de choses entreposées, on fait toujours attention de laisser de l’espace pour bien faire circuler la chaleur.

En dessous, on a toujours le fabuleux tiroir à vélo. Honnêtement, c’est un must. Avec un deuxième étage, c’est selon nous, la meilleure option pour accéder aux choses qui se retrouvent entre les coffres.

Sur ce tiroir on y retrouve un 20 litres d’eau additionnel (le réservoir principal étant hivernisé), la boîte de surplus d’items, les accessoires de traction, les blocs de nivellement, les bottes de marche, et il reste encore beaucoup de place !

Les sacs Thule sont toujours là, mais ils contiennent moins de choses que lors de la saison estivale.

À VOUS DE JOUER

En résumé, dans les endroits plus restreints, il faut trouver des trucs pour faciliter le rangement. Une chose est sûre, pour bien vivre dans un tel espace, tout doit être fait dans la simplicité et la facilité d’accès afin que chaque chose reste à sa place. Et encore plus lorsqu’on est plusieurs à y habiter! 

Il existe beaucoup d’autres trucs. On vous épargne nos essais pas très concluants, disons. On vous garde que les bons coups. Laissez place à votre imagination, mais gardez en tête que plus c’est complexe et difficile de gérer, moins vous aurez envie de le faire. L’humain est ainsi fait.

Ne vous gênez pas pour y ajouter vos trucs personnels et bonne « vanlife »!

4 comments

  1. Merci, super de bon trucs qu’on va prendre. On possède aussi les sacs Thule et j’aime bien l’idée de la barre dans les portes arrières. Est-ce un rajout (barres) que tu as fait ou fait par Vanlife MT. merci

Laissez un commentaire