Fin de semaine «on décore, on améliore»Temps de lecture 1 min

Il manquait une touche de décoration, de personnalisation à Dechinta.

Avec un 12 deg C, et beaucoup de pluie, on a décidé de ne pas sortir. À la place on se tape du IKEA, Canadian Tire, Ares et c’est tout.

On achète plus de 400 dollars de trucs. Des crochets, des séparateurs de tiroirs, dés séparateurs ustensiles, de belles plantes en plastique, des fonds de tiroirs. Il est temps d’installer tout ça.

C’est super le fun, super beau, les crochets, il nous en manque un, on doit y retourner, les filets les plantes. C’est mignon.

Ensuite satisfait de notre journée du samedi, on dors dans Dechinta. Pouach, ça sent le caoutchouc. Mes caoutchoucs dans le garage sentent très fort. Je ne le savais pas. C’est intense. On dort là quand même, mais c’est en fin de semaine que les tempêtes de vents qui arrachent tout, décide de sévir. La nuit a été pénible. Comble de malchance, comme en bateau, près de 2 heures du matin, c’est là que les choses arrivent. On entend un gros bang sur le camion. Fuck, l’arbre est tombé. Ben non. On a été chanceux sur ce coup là, le bac de compost est tombé sur le camion, «il était à moitié plein, et lourd» mais directement sur l’échelle. 15 cm plus en avant ou en arrière, et on avait une belle puck. Vraiment chanceux.

Ensuite on a dormi comme des bébés (vous savez, dors 1 heure, réveille 1 heure, repeat).

Dimanche, on décide de continuer nos déco, on retourne chez Ikea. Achats de pochettes, crochet et on trouve des séparateurs de tiroirs en spécial dans les articles de trop. Ben voilà, encore dépenser. Mais c’est super beau.

Lundi, Louise décide d’aller au Canadian Tire, mon magasin favori du temps du bateau, qui redevient favori peu à peu, et elle trouve d’autres organisateurs de tiroirs. Bon ben… elle me fait une surprise et organise mon bureau. Trop kioute.

À midi je réserve pour une fin de semaine au Parc de la Rivière Gentilly. On y retourne, c’était trop beau. Espérons qu’il y aura de la neige.

Bonne nuit…

Laissez un commentaire